La Valeur de l'argent - UNC-AFN-Boissiere-montaigu

Aller au contenu

Menu principal :

La Valeur de l'argent

Les reportages > Centenaire 14-18

La valeur de l'argent


     La valeur de l'argent à la veille de cette grande guerre.
     Quelques salaires moyens en 1890 dans le département de la Seine.
     Cochers, conducteurs d'omnibus, camionneurs : 5,75 francs par jour pour 16 heures de travail (soit 18,42 euros, valeur 01/01/2002).
     Employés de bazars : 5 francs par jour pour 15 à 17 heures de travail, selon la saison et les exigences de la vente.
     Garçons de café et de restaurants : ne sont pas payés et vivent seulement de leurs pourboires, ils travaillent 16 heures par jour de huit heures à minuit.
     Aiguilleurs des chemins de fer : 900 à 1000 francs par an pour 15 à 16 heures de travail par jour.
     Ouvriers de l'industrie privée : 4,85 francs par jour (soit 15,54 euros, valeur 01/01/2002).
     Ouvrières de l'industrie privée : 2,46 francs par jour.
     Facteurs : 600 francs par an pour des tournées à pied de 28 kilomètres en moyenne (40 km pour certains) auxquels s'ajoute un vêtement et deux paires de chaussures.
     Chemisières, lingères et couturières : 2 francs par jour.
     Femmes de ménages : 1,50 francs par jour.

     Quelques prix moyens en 1890 dans le département de la Seine.
     1 livre de pain : 15 centimes
     1 litre de lait : 10 centimes
     1 côtelette de porc : 25 centimes (soit 0,80 euro, valeur 1/1/2002).
     1 litre de vin : 10 centimes
     1 kg de charbon : 5 centimes
     1 cornet de frites : 10 centimes

France 1 franc 1916

La Semeuse en argent
IIIème République  1870 - 1940

Monaie Française 5 francs

Empereur Napoléon III
Pièce de 5 francs en argent du France 1868,
dédié à l'Empereur Napoléon III.

1913. 50 centimes Semeuse, 1913, (Argent, 18mm., 6 h., 2,50g.).

A/ REPUBLIQUE - FRANÇAISE. Semeuse marchant à gauche, semant à contre-vent ; derrière un soleil levant ; à l'exergue signé O Roty en creux.
R/ LIBERTE. EGALITE. FRATERNITE // 1913/ 50/CENTIMES. au-dessus d'une branche d'olivier.



Pièce de 5 centimes
Troisième République 1871-1940 - Type : Lindauer grand module
Cupro - nickel 3 g - Tranche lisse - 19 mm
Graveur : Lindauer

Pièce de 10 Centimes Lindauer en cupro-nickel, émise du 4/09/1870 au 10/07/1940)
A/ R-F autour d'un rond perforé. Bonnet phrygien dans une couronne formée de deux branches de chêne ;
R/ LIBERTÉ. ÉGALITÉ/ FRATERNITÉ/ 10 - CMES/ 1914. Branche d'olivier entourant un rond perforé.

     Billet de 100 Francs Luc-Olivier Merson type 1906 émis le 22 mai 1916

     Ce billet de cent Francs type 1906 est le premier billet français polychrome (imprimé en quadrichromie, soit à quatre couleurs). Il a été mis en circulation à partir de 1910. Dimensions pour ces trois exemplaires : de 18 à 18,2 cm de long pour 11,1 à 11,3 cm de large. Ce billet porte (encore) la mention « Cent Francs payables en espèces, à vue, au porteur », car il s’agit en effet de la dernière coupure revêtant cette mention.  Les variantes  notables dans les teintes de ces billets seraient dues à des encres différentes.

     Au recto, deux jeunes femmes sont accoudées de part et d’autre d’une stèle. A gauche la paysanne, à droite la citadine (symbolisant la France de cette époque). Curieusement, deux garçonnets nus les accompagnent. A noter que sur le ballot que soulève le garçon de droite ne figurent plus les initiales « LOM » du peintre Merson, comme on peut le voir sur les billets initialement émis. La valeur faciale apparaît uniquement au centre du billet et en lettres (« Cent Francs« ).

     Billet de 5 francs.

     D'après une oeuvre de CHAZAL et gravé par DUJARDIN.
     Création du 1er décembre 1872 au 5 février 1874 et du 30 juillet 1914 au 4 octobre 1918.
     Impression : Bleue, la valeur est en lettres (CINQ FRANCS), les numéros et les signatures sont imprimés en noir.
     Recto : De chaque côté de la vignette, deux statues sur un socle dans lequel apparaît la valeur 5 en chiffre. De part et d'autre de la valeur en lettres, l'article 139 du Code Pénal.
     Verso : Un groupe allégorique de trois personnages assis sur une stèle, représentant la Science, l'Agriculture et le Commerce sur un fond de sécurité décoré d'arabesques.
     Filigrane : Néant.

     Billet de 5 francs

     D'après une oeuvre de DUVAL et de WALHAIN et gravé par ROMAGNOL et DELOCHE.
     Création du 1er décembre 1917 au 14 septembre 1933. En circulation du 4 octobre 1918 au 12 octobre 1933.
     Impression : Violet et mauve.
    Recto : A gauche, dans un médaillon la France casquée. A droite, un cercle blanc laissant apparaître le filigrane. En bas, au centre dans un rectangle l'article 139 du Code Pénal et de part et d'autre de la vignette apparaît la valeur 5 en      chiffre. En haut, au centre BANQUE DE FRANCE et la valeur CINQ FRANCS en lettres.
    Verso : A gauche, un cercle blanc laissant apparaître le filigrane. A gauche, un docker sur une échelle montant un sac sur le quai d'un port. A l'arrière plan, un voilier amarré. En bas à gauche, apparaît la valeur 5 en chiffre et au centre      BANQUE DE FRANCE.
     Filigrane : Effigie casquée, d'après la tête du jeune guerrier de la Marseillaise de Rude

 
 
Retourner au contenu | Retourner au menu